« Mais qu’est-ce que vous avez les filles d’aujourd’hui? »

Mon voisin garagiste à qui je viens de demander de me montrer comment réparer moi-même ma voiture. « Mais c’est pas la peine, ne te salis pas les mains enfin ma jolie, c’est un job d’homme ça ! ». Je lui rétorque qu’on a pas toujours un homme sous la main et que de toutes façons j’ai envie d’apprendre à le faire moi-même. Une ombre de colère passe sur son visage: « Ah mais c’est dingue, qu’est-ce que vous avez les filles d’aujourd’hui? Si vous continuez comme ça dans quelques années il ne nous restera plus rien à faire à nous les hommes! » Et comment passer du sexisme bienveillant au sexisme hostile en deux secondes. Mais au moins après, il ne m’appelait plus chérie.

Une réflexion au sujet de « « Mais qu’est-ce que vous avez les filles d’aujourd’hui? » »

  1. Au delà de la forme du commentaire, reste le fond: pourquoi cet homme sent-il le besoin d’un domaine d’activité qui serait « à lui », sans ingérence de l’autre sexe?
    ça sous-entend que les femmes sont différentes, une crainte de ne pas être à la hauteur ou de voir son savoir faire non reconnu, de ne plus être indispensable… je vous laisse ne chercher d’autres.
    Mais je n’ai pas de réponse à la question

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>