Awards for Young (male) Scientists

Je viens de recevoir une annonce pour les prix scientifiques regionaux (New York New Jersey Connecticut) de la Blavatnik Family Foundation, pour jeunes scientifiques. Allechee par les $30000 Curieuse, je jette un oeil sur le site. Voici la photo des laureats 2013 :

2013 Awardees

Vous remarquez un truc?
Blavatnik-la-parité! (oui c’etait facile -et un peu moche. Comme cette photo).

M.

Des jeux pour futures ingenieurEs

Une video bien rafraichissante a l’approche de Noel, quand se profilent a l’horizon l’overdose de jouets sexues – la cuisiniere pour faire comme maman, le marteau pour faire comme papa- et la surdose de rose dans les allees « filles » des magasins de jouets.

 

Goldie Blox cree et vend des jeux « pour futures ingenieur(e)s » clairement destines aux petites filles. Dans un monde ideal on n’aurait pas besoin de marketting specifique pour vendre des jeux bricolo a l’un ou l’autre sexe, mais ce temps n’est pas près d’arriver pas encore venu et je trouve que dans l’etat actuel des choses (11% des ingenieurs dans le monde sont des femmes – c’est sur leur site: http://www.goldieblox.com mais je n’ai pas verifie la source-), l’initiative est plutot enthousiasmante. Non?

D’ailleurs tout ca me rappelle cette autre video :

Riley trouve ca injuste que les filles n’aient que des trucs roses de princesse. Et elle a raison!

M.

La suprématie de la bite

Ce matin en parcourant le monde (le journal, hein, j’étais tranquille chez moi) j’ai failli vomir sur mes bagels en lisant ce titre : ‘343 salauds réclament leur droit aux prostituées’… Pas besoin d’en lire plus pour atteindre le summum de l’indignation. Le manifeste des 343 salopes est un symbole du féminisme, un acte qui a demandé un courage et un engagement admirables de la part de toutes les signataires, pour revendiquer le droit des femmes à disposer de leur corps. Et voilà qu’une bande de types prennent un plaisir évident  à chier sur ce symbole en l’utilisant pour revendiquer -quel courage, quel engagement!- leur droit à disposer du corps des femmes. Signé par, tenez-vous bien, l’élite intellectuelle de notre beau pays, Beigbeder, Zemmour et l’avocat de Strauss-Kahn…  

J’ai du mal à prendre position sur l’abolitionnisme* , je pense que c’est une question extrêmement complexe qui ne se satisfait pas d’un débat de comptoir, ou de p’tit dej. Ceci dit quand une bande de riches hommes blancs prend son courage à 2 mains pour défendre leur droit au sexe tarifé sous le slogan ‘Touche pas à ma pute’ (ben oui c’est leur pute, ils l’ont payée), ça fait plutôt pencher ma balance côté abolition, et pénalisation des clients (précisément ce qui a déclenché leur courageuse revolte militante). J’espere que la majorite des gens percevront le cynisme de la demarche.
La triste conclusion, c’est qu’ils ont fait ça pour faire chier les féministes (ils l’ont dit eux même), et faire le buzz (ça c’est pas difficile à deviner). Les 2 buts ont été atteints. Pleurons ensemble, amis humanistes.

M.

*(ou plutôt, je pense que la prostitution ne devrait pas exister, en tout cas pas en tant que marché, mais je ne sais pas comment y arriver à partir de l’état actuel des choses sans nuire aux travailleur-euses du sexe)

PS: Pour un peu d’espoir : http://zeromacho.wordpress.com/2013/10/30/1881-hommes-contre-la-prostitution/

La lutte commence au ptit déj




Je me lève le premier matin dans mon nouvel appart. La tête dans le pâté, je tâtonne pour trouver un mug pour prendre mon café vital. Je tombe sur cette magnifique tasse offerte par ma logeuse à sa fille. Réveil brutal, plus besoin de café. Donc si je comprends bien, si je suis une fille, j’ai le choix de rêver de devenir: prof, véto, actrice, chanteuse, infirmière, ou modèle. Pas astronaute, pilote de chasse, PDG, chirurgien, ou chercheur. D’la balle. Moi qui avait besoin de motivation pour demander 500 000 euros à l’Union Européenne pour un projet scientifique… Je vais plutôt aller me recoucher.  P.

Google search reveals what people think about women

Une campagne des Nations Unies utilise les résultats de complétion automatique recherche google pour dénoncer le sexisme. Faites l’essai vous-même, tapez « women shouldn’t » ou « women need » sur google. Flippant…

Je suppose que ça a donc encore une signification d’être féministe de nos jours. Sauf que…

Ouep. C’est pas gagné…

P.