Thank you for considering me for this opportunity

Une phrase anodine en apparence, mais attention, en fonction du ton de voix que vous employez pour la dire, vous pouvez diminuer considérablement votre probabilité d’embauche. Enfin, surtout si vous êtes une femme.

vocal fryC’est dans cet article de Plos One que j’ai lu il y a quelques temps sur les intonations de voix chez les femmes (the « vocal fry ») et leur impact sur la probabilité de trouver un job. J’aime bien ce genre d’étude, mais j’avais trouvé étrange le ton de l’article, qui se voulait très neutre et objectif mais balançait parfois des généralités choquantes à mon goût. Mais je trouve qu’il reflète bien la (mauvaise) tendance actuelle à vouloir « coacher » les femmes sur leur manière de se comporter (et apparemment de parler) pour être successfull. Anyway, en voilà un petit résumé.

Lire la suite

Verizon, honnête ou intox? Quand la pub se féministise…

Je suis toujours très partagée par la nouvelle tendance au « feminist-washing » : l’utilisation de thèmes ou revendications féministes pour vendre des produits. Dove joue là-dessus depuis un moment (Dove** va vous révéler que vous étiez belle sans le savoir, petite dinde, mais seulement si vous achetez Dove – et aussi : le gras c’est beau, mais la cellulite n’existe pas), Pantène s’y est mis récemment avec son spot sur le double standard* (que vous combattrez avec des cheveux de soie). Particulièrement quand c’est l’industrie des cosmétique qui fait tout son beurre sur l’insécurité des femmes et les standards de beauté impossibles à atteindre (lecture obligatoire pour cet été : Naomi Wolf The Beauty Myth), je trouve que c’est vraiment du foutage de gueule. Autrement, Always vient d’en sortir un sur lequel mon coeur balance (le spot est bien, les serviettes hygiéniques ne sont pas vraiment un produit de beauté, mais Always c’est Procter and Gamble, qui font des tonnes de spots sexistes, notamment pour Axe). D’un autre côté, la puissance de frappe de ces grosses boîtes et l’influence de la pub sont telles que je me dis que ça peut peut-être contribuer à faire changer les esprits…

Illustration Marie Lebrun pour Regards féminins sur la science

Lire la suite